Devenir contrôleur / contrôleuse des impôts

Vous aimez les chiffres et souhaitez intégrer le secteur de la Fonction publique d’Etat ? Devenez contrôleur des finances publiques avec l'école Educatel. Également appelé contrôleur des impôts, cet agent s’occupe de la gestion des fonds publics de l’Etat et des collectivités territoriales. Préparez-vous au concours de contrôleur des finances publiques avec la méthode d'apprentissage en ligne d'Educatel. Découvrez tous les aspects du métier de contrôleur des finances publiques. : salaire, compétences, études...

metier-controleur-des-impots

Fiche métier Contrôleur des impôts

  • Qu'est-ce qu'un contrôleur des finances publiques (définition, synonyme) ?

    Plus communément appelé contrôleur des impôts, le contrôleur des finances publiques est un fonctionnaire de catégorie B de la Fonction publique.

    Rattaché à la direction générale des finances publiques (DGFIP), il se consacre à la gestion financière et à la tenue de la comptabilité des fonds publics de l’Etat et des collectivités territoriales. Il apporte également son expertise aux établissements publics ou privés (hôpitaux, entreprises privées, etc.) et les conseille dans la gestion de leurs budgets.

    En contact avec les contribuables, les professionnels ou les élus locaux, le contrôleur des finances peut participer aux missions d’accueil, de gestion fiscale, de recouvrement et de contrôle des impôts versés et des documents transmis par les particuliers ou les entreprises.

  • Missions : quel est le rôle d'un contrôleur des impôts ?

    Quelles sont les missions principales d’un contrôleur des impôts ou d’un contrôleur des finances publiques ? Découvrez son rôle en détail.

    Rattaché à la direction générale des finances publiques (DGFIP), le contrôleur des finances publiques intervient dans toutes les opérations qui concernent les impôts, telles que les recouvrements ou les contrôles. Sa mission est aussi de conseiller le public et les établissements publics dans les démarches à suivre concernant leur imposition.

    Les activités professionnelles du contrôleur des impôts sont nombreuses et très variées. Garant de l’application des règles concernant les finances publiques, il peut s’occuper :

    • Du contrôle des déclarations fiscales des contribuables et des entreprises (surveillance du système déclaratif)
    • De la gestion des recettes et des dépenses de l’Etat et des collectivités territoriales.
    • De la vérification du versement des salaires des agents.
    • De l’établissement de prestations d’expertises et de conseils financiers.
    • De la réalisation de travaux de rédaction.
    • De l’accueil du public, avec la gestion de la caisse et du guichet.

    Le contrôleur des finances publiques peut accéder à des postes proposés par la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques), disponibles dans les centres d’impôts ou au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Il peut travailler au service des impôts des particuliers (SIP) ou des entreprises (SIE).

  • Comment passer le concours de contrôleur des impôts ?

    Le concours de contrôleur des finances publiques est un concours d’État organisé par la direction générale des finances publiques (DGFiP).

    Pour pouvoir s’inscrire au concours externe de contrôleur, les candidats doivent remplir certaines conditions :

    • Être de nationalité française, ressortissant d’un État membre de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE)
    • Jouir de leurs droits civiques et n’avoir aucune mention incompatible avec l’exercice de leurs fonctions au bulletin 2 de leur casier judiciaire
    • Être en position régulière par rapport au code du service national
    • Justifier de l’obtention du Baccalauréat, d’une qualification équivalente (niveau 4) ou de trois années d’expérience professionnelle dans un secteur en rapport avec le concours

    Aucune condition de diplôme n’est imposée aux candidats parents de trois enfants ou plus, ainsi qu’aux sportifs de haut niveau.

    Le concours comprends plusieurs épreuves : pré-admissibilité, admissibilité et admission. Parmi ces épreuves, le candidat est amené à effectuer des raisonnements logiques, à apporter des réponses à des questionnaires QCM et à passer un entretien oral face à un jury.

    Après la réussite des épreuves et l’obtention du concours de contrôleur des impôts, le candidat doit intégrer une école nationale entièrement spécialisée dans les finances publiques pour effectuer une période de formation d’une durée de 7 mois, suivie d’un stage pratique. Il pourra ensuite être affecté dans un centre des impôts (SIE/SIP), à la brigade de recherche et de contrôle, ou au ministère de l’Economie et des finances.

  • Études, formation : comment devenir contrôleur des impôts ?

    Quelles sont les études à suivre pour devenir contrôleur des finances publiques ?

    Pour intégrer le secteur de la Fonction publique et devenir contrôleur des impôts, vous devez obligatoirement réussir votre concours de catégorie B.

    Pour vous préparer en toute sérénité au concours de Contrôleur des Finances Publiques et aux spécificités de ce métier, Educatel met à votre disposition une formation à distance dédiée ! Notre école vous propose un programme de préparation complet aux épreuves, conçu par des experts du secteur.

    Nos cours en ligne vous permettent d’acquérir toutes les notions requises le passage du concours. Avec Educatel, révisez à l’aide d’exercices et de concours blancs et bénéficiez de l’accompagnement d’une équipe de formateurs à votre écoute tout au long de votre formation.

    N’hésitez pas à faire une demande de documentation en ligne pour en savoir plus sur notre préparation et réaliser votre projet professionnel.

  • Quel est le salaire d'un contrôleur des impôts ?

    Vous souhaitez connaître le salaire d’un contrôleur des finances publiques ?

    Le salaire d’un contrôleur des finances publiques débutant est estimé à 1800 euros bruts mensuel en début de carrière.

    Un contrôleur des finances publiques peut se tourner vers un poste de contrôleur principal ou d’inspecteur des finances publiques via une promotion interne ou en passant un concours de catégorie A.

  • Contrôleur des impôts à la DGFIP : quelles sont les compétences requises ?

    Quelles sont les compétences requises pour devenir contrôleur des impôts et travailler au sein de la direction générale des finances publiques (DGFIP) ?

    Le métier de contrôleur des impôts requière une expertise dans le domaine de la fiscalité et du droit, ainsi qu’un fort intérêt pour les chiffres. En plus des domaines suivants, de bonnes capacités rédactionnelles et une grande polyvalence sont également essentielles pour exercer à ce poste.

    Exercer des activités liées au contrôle et au calcul de budgets demande de faire preuve de rigueur, d’avoir une bonne capacité de concentration ainsi qu’une excellente connaissance de la vie des entreprises et des collectivités territoriales.

    • Dans les fonctions d’accueil, le contrôleur des finances doit posséder de bonnes qualités humaines et relationnelles pour accueillir les particuliers et les renseigner.
    • Dans les fonctions de conseil, le contrôleur des finances doit faire preuve de pédagogie pour informer les contribuables et leur expliquer clairement les opérations effectuées.
    • En cas de contrôle, le contrôleur des finances publiques doit savoir faire preuve d’autorité.
  • Contrôleur des impôts ou inspecteur des finances publiques, quelle différence ?

    Tous deux spécialistes en gestion du patrimoine public et rattachés au Ministère de l’Economie et des finances, le contrôleur des impôts et l’inspecteur des impôts n’ont pourtant pas le même grade et n’exercent pas les mêmes activités. Ils ne doivent pas être confondus !

    • L’inspecteur des impôts est un fonctionnaire de catégorie A, recruté sur concours à partir d’un diplôme de niveau Bac+3. Cadre, il exerce des fonctions d’encadrement supérieur, de vérification et de conception. Il peut notamment devenir expert de la fiscalité directe locale, responsable des contrôles fiscaux ou responsable adjoint d’un service des impôts.
    • Le contrôleur des impôts est un fonctionnaire de catégorie B, recruté sur concours à partir d’un diplôme de niveau Bac. Il peut notamment occuper des postes de chargé du recouvrement, chargé du contrôle fiscal sur dossier, chargé du contentieux des impôts des personnes et des entreprises ou chargé de la comptabilité du secteur public local.

    Après plusieurs années d’exercice, le contrôleur des impôts peut évoluer vers le poste d’inspecteur en passant un concours interne. Au sein de la Fonction Publique, l’évolution professionnelle peut se faire rapidement !

Demander une documentation

Recevez toutes les informations sur l'une de nos formations permettant de se former à ce métier.

Mon bilan d'orientation

Besoin de conseils pour choisir la bonne formation ? Faisons le point sur votre projet.

Ces formations pourraient vous intéresser

*Sondage réalisé du 01/03/19 au 29/02/20 auprès de 207 élèves interrogés sur la qualité de leurs cours.
**Élèves Skill and You en formation en 2020.