Réussir sa reconversion professionnelle à 50 ans

Pour un grand nombre de quinquagénaires, changer de métier semble compliqué. Parfois, victime d’une certaine discrimination à l’embauche, les “seniors” n’osent pas s’aventurer vers le chemin de la reconversion professionnelle. Toutefois, réussir sa reconversion professionnelle à 50 ans est possible, même à un âge où beaucoup songent à la retraite à venir. Entreprendre de nouveaux projets représente un défi passionnant, non sans risques, qu’il faut évidemment bien préparer.

Pourquoi changer de métier à 50 ans ? 

Parce qu’il n’y a pas d’âge pour entreprendre une nouvelle profession. Les mœurs évoluent, vous, cinquantenaires d’aujourd’hui, avez cette chance de pouvoir encore évoluer après une belle carrière.

Pour certains, la reconversion professionnelle à 50 ans se présente inévitablement après un licenciement. Pour d’autres, la révélation d’une carrière manquée ou l’envie insatiable d’allier leur vie professionnelle à leur passion apparaît comme une évidence. Rebondir, entreprendre, ces deux tendances rythment le quotidien de l’être humain. C’est pourquoi la finalité d’un projet permet toujours l’émergence d’un nouveau et avoir 50 ans ne vous interdit pas d’avoir d’autres vocations professionnelles !

De plus, être considéré comme senior n’est pas péjoratif. Atteindre le statut de senior, dans le milieu du travail, fait de vous un bon élément avec un niveau de compétences élevé. C’est pourquoi, les atouts non-négligeables à prendre en compte lorsque vous vous projetez à changer de métier à 50 ans sont donc :

  • l’expérience du milieu de l’entreprise ;
  • la maturité nécessaire face à la gestion des responsabilités ;
  • les connaissances dans le domaine d’activité principal, mais également dans d’autres domaines parallèles ;
  • la motivation, la curiosité, l’envie d’apprendre qui pousse à entreprendre.

Une forme de sagesse professionnelle, qui peut être très intéressante pour les recruteurs en quête de candidats à forte valeur ajoutée.

Faire évoluer sa vie professionnelle est un sacré challenge, mais elle n’est pas insurmontable si on procède par étapes.

Comment préparer sa reconversion professionnelle à 50 ans ?

Avant d’entamer une reconversion professionnelle, il est essentiel de faire le point sur votre situation personnelle et votre parcours. Ce bilan de compétences permet de concevoir votre projet professionnel avec cohérence et confiance. Une fois que la décision de changer d’emploi est prise, il est bon d’évaluer toutes les possibilités pour mener à bien ce projet ambitieux.

Dans quel métier se reconvertir à 50 ans : trouver un travail

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut être judicieux, prendre le temps de connaître les opportunités du marché de l’emploi et ne pas foncer tête baissée.

Quel métier envisager pour se reconvertir à 50 ans ? Y a-t-il des secteurs qui recrutent plus que d’autres ? L’objectif de cette réorientation professionnelle, est-il de vivre de ma passion ? Ce sont des interrogations auxquelles il est appréciable de répondre. Surtout pour la perspective d’un emploi stable. Il faut être au maximum informé sur les métiers ouverts à votre profil et user d’introspection afin de changer de voie en toute sérénité.

Lors du processus de reconversion, pensez à identifier les contraintes qui peuvent être liées à certains métiers. Si certaines missions ne vous conviennent pas ou vous rappellent des situations auxquelles vous ne voulez plus être confronté, mieux vaut repenser le projet et vous orienter vers un autre domaine.

Il est aussi intéressant d’en apprendre davantage sur un métier. Contactez un salarié qui exerce une profession qui vous fait de l’œil et posez lui des questions. Le stage peut être une meilleure solution. Il permet d’obtenir une vision plus large de l’emploi convoité.

D’ailleurs, un grand nombre de secteurs d’activités recrutent :

  • la grande distribution et le commerce : les grandes enseignes aiment les séniors et ce pour des points bien précis. Ils rassurent la clientèle par leur maturité. Certains distributeurs spécialisés valorisent le recrutement des cinquantenaires, afin que la clientèle d’un certain âge s’identifie au personnel. Si vous avez des compétences en management, vous avez le bon profil ;
  • les métiers de la santé, de l’aide à la personne ou de la petite enfance : les quinquas inspirent une grande confiance dans le milieu du travail. C’est pourquoi, les métiers qui gravitent autour de l’aide à la personne (aide soignant, accompagnement des jeunes enfants, aide à domicile…) sont assez ouverts aux plus de 50 ans. Ce domaine d’activité est en forte demande d’effectifs, ce qui garantit la réussite de votre reconversion professionnelle ;
  • les métiers du web : ce n’est pas forcément le secteur d’activité le plus facile à intégrer, mais celui-ci est en constante évolution, recrute et ne connaît pas la crise. Si vous souhaitez devenir développeur web, il faudra bien se préparer et mettre tous vos meilleurs atouts en avant pour réussir votre réorientation ;
  • devenir indépendant : que vous choisissez de rester dans le même domaine d’activité ou que vous souhaitez intégrer un tout autre secteur, il est possible pour vous d’entreprendre en tant qu’indépendant. Les avantages sont votre expertise, votre sagesse et votre confiance. En étant tout de même bien formé, vous pouvez aisément entamer une carrière de freelance.

Il n’y a donc aucune raison pour que vous ne trouviez pas ce qu’il vous convient. Attardez-vous sur un domaine qui attire votre curiosité et renseignez vous au maximum. Plus vous en saurez sur le métier, plus votre projet se précisera.

Il est parfois indispensable de se former. Divers métiers requièrent des compétences et appétences spécifiques. Effectivement, la reconversion professionnelle à 50 ans implique souvent d’apprendre un nouveau métier. Dans ce cas, la formation semble être une solution tout indiquée.

Refaire sa vie professionnelle à 50 ans : quelles formations ?

Il est vrai que cela peut paraître déroutant pour un cinquantenaire de reprendre une activité “scolaire”. Pourtant, le retour à l’enseignement n’est pas seulement réservé qu’aux jeunes adultes.

Reprendre la voie académique peut se faire de plusieurs manières. Un retour à l’université peut être envisagé, ou encore s’inscrire en cours du soir. Mais à cet âge, vous avez certainement des impératifs personnels et professionnels,  qui vous empêchent d’être à 100 % dans votre formation.

Favorisez la formation à distance ! Faire le choix de suivre une formation à distance reste un moyen sûr et efficace pour une reconversion professionnelle, pour s’améliorer dans un domaine ou pour la création d’entreprise. Celle-ci a l’avantage de vous laisser gérer votre propre planning et surtout de travailler à votre rythme. En effet, la formation par correspondance rend l’apprentissage beaucoup plus flexible, ce qui est compatible avec une activité professionnelle en cours et la gestion de votre vie personnelle.

Orientez-vous vers des formations diplômantes ou qualifiantes. Vous aurez plus de légitimité à exercer un nouveau métier et réussir votre reconversion professionnelle à 50 ans.

Évidemment, réorienter sa vie professionnelle peut coûter cher. Heureusement, de nombreuses aides vous permettent d’accéder à l’enseignement.

Comment se reconvertir à 50 ans : les aides financières 

De nos jours, il existe des solutions profitables pour vous aider à la reconversion professionnelle. Les aides financières de formation sont de véritables soutiens dans votre démarche.

Le CPF

Ce compte personnel de formation s’adresse à tous les actifs. Ces droits contribuent au maintien de l’employabilité et sécurisent votre parcours professionnel. Aujourd’hui, beaucoup de formations à distance sont éligibles CPF.

Pôle emploi

Que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi, il est possible de déposer une demande d’aide au financement de formation. Certains organismes de formation partenaires proposent des formations financées avec Pôle Emploi.

Conseil régional

On n’y pense pas souvent et pourtant, le conseil régional peut vous donner un coup de pouce pour votre reconversion professionnelle à 50 ans. Vous pouvez en bénéficier si vous êtes en demande d’emploi, encadré par un organisme public comme pôle emploi ou l’APEC pour les cadres.

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour commencer une nouvelle carrière.

Faire une reconversion professionnelle 50 ans : les risques et les avantages

Comme expliqué précédemment, se réorienter à 50 ans est possible. Posez-vous les bonnes questions, précisez au mieux votre projet professionnel, analysez en détail chaque option qui s’ouvre à vous.

Il faut prendre en compte que réussir sa reconversion professionnelle à 50 ans est un objectif qui comporte des risques. La perte d’un emploi suite à un licenciement ou même une démission contribue à un manque à gagner. Le changement de carrière peut engendrer la baisse d’un salaire. La recherche d’emploi peut se montrer fastidieuse.

Cependant, la peur de l’échec ne doit pas vous empêcher d’atteindre le métier de vos rêves. N’oubliez pas que réorienter votre carrière vient d’une envie de se réaliser professionnellement, d’épanouissement personnel et d’accomplissement de soi. C’est pour cela que vous osez !

Des structures spécialisées sont là pour vous accompagner dans vos démarches. Des organismes existent pour aider au financement de cette réorientation de carrière. Alors, vous êtes prêt pour une nouvelle aventure professionnelle ?

Demander une documentation

Recevez toutes les informations sur la formation qui vous intéresse.

Mon bilan d'orientation

Besoin de conseils pour choisir la bonne formation ? Faisons le point sur votre projet.

Lien copié dans le presse-papier

Ces articles peuvent vous intéresser

comment changer de métier
11 mars 2022
Comment changer de métier ? Chaque année, nombreuses sont les personnes qui changent de métier. Les raisons qui poussent de plus en plus de salariés à se reconvertir sont multiples, allant d’un besoin de nouveauté au souhait de se challenger sur u…
10 mars 2022
Quels sont les métiers qui recrutent le plus ? Vous souhaitez vous orienter vers un métier recherché sur le marché de l’emploi ? Multiplier les opportunités professionnelles en optant pour une profession qui recrute ? De nombreux postes sont à pourvoir sur le marché…