Comment changer de métier ?

comment changer de métier

Chaque année, nombreuses sont les personnes qui changent de métier. Les raisons qui poussent de plus en plus de salariés à se reconvertir sont multiples, allant d’un besoin de nouveauté au souhait de se challenger sur un nouveau poste, mais pas seulement !
Educatel vous apporte les réponses aux questions que vous vous posez sur la reconversion professionnelle.

Pourquoi changer de vie professionnelle ?

Que ce soit pour des raisons professionnelles ou pour des raisons personnelles, la plupart des personnes en activité ont déjà songé à trouver un nouveau métier. Avant de se diriger vers la reconversion professionnelle, il est important de se poser les bonnes questions et de faire le point sur les causes de cette envie de changement. Manière d’évoluer pour certains, de renouer avec une passion pour d’autres, changer de métier peut non seulement avoir un impact sur la carrière d’une personne, mais également sur son bien-être et sa vie personnelle. Que vous souhaitiez changer de métier pour une meilleure qualité de vie, pour un déménagement dans une autre zone géographique, pour des raisons de santé ou pour valoriser vos compétences et vos points forts, décodons ensemble les étapes qui vous permettront de changer de voie professionnelle.

 

Se reconvertir pour se challenger

Se sentir bien à son poste est important, mais pour beaucoup, relever des challenges l’est tout autant. S’ennuyer au travail et se reposer sur ses lauriers n’est forcément pas très stimulant et se traduit souvent par la sensation de ne plus rien avoir à prouver, à soi-même comme aux autres. Difficile de s’épanouir dans sa carrière lorsque l’on se sent stagner dans cette dernière.

L’envie d’apprendre à nouveau et de relever de nouveaux défis est l’occasion d’exploiter au maximum votre potentiel et de découvrir ou de redécouvrir de nouveaux horizons professionnels. Qu’il s’agisse d’une reconversion totale, d’une formation pour évoluer à un poste supérieur ou simplement de passer d’une entreprise à une autre, se réorienter est dans la majeure partie des cas l’antidote à une vie professionnelle monotone.

 

Se reconvertir pour suivre sa passion

Il n’est pas toujours facile de faire de sa passion un métier. Études coûteuses, passion découverte sur le tard ou qui ne s’inscrit pas dans la trajectoire prévue au départ. Les raisons sont multiples et peuvent parfois laisser un goût amer, surtout si la carrière choisie ne s’avère pas aussi enrichissante qu’espéré. En plus de cela, quitter son emploi pour un nouveau métier est un changement qui peut paraître monumental au premier abord.

La bonne nouvelle ? Grâce à la reconversion professionnelle, il n’est jamais trop tard pour changer de branche ! En vous consacrant à une activité qui vous enthousiasme, vous vous épanouirez dans votre carrière, ce qui se ressentira forcément sur votre vie quotidienne. Il n’est jamais agréable d’aller au travail à reculons et cela peut avoir des incidences sur votre bien-être. Si vous ressentez cela, c’est peut-être le bon moment pour changer de voie et sortir de votre zone de confort.

 

Se reconvertir pour plus d’indépendance

L’appel de l’entrepreneuriat se fait de plus en plus fort ! Pour beaucoup, quitter son emploi n’a pas toujours pour but de changer radicalement d’orientation professionnelle, mais celui de se lancer à son compte. Créer sa propre startup, travailler en freelance, les possibilités sont nombreuses.

Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, ce que vous perdrez en stabilité, vous le gagnerez en autonomie. Attention cependant, devenir travailleur indépendant exige de se poser des questions importantes et de peser le pour et le contre. Rien ne vous empêche cependant de revenir au salariat plus tard dans votre carrière. Tout est question d’envies, qu’elles soient professionnelles ou personnelles, et d’équilibre.

 

Se reconvertir pour un meilleur équilibre

Un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle est primordial. Entamer une reconversion peut permettre de conserver ce dernier, par exemple dans le cas de contraintes familiales. En changeant de profession ou tout simplement en quittant une entreprise pour une autre, vous aurez la chance d’aménager vos horaires, pour passer plus de temps en famille.

En vous recentrant sur vous-même et vos besoins, vous ne reléguez pas votre métier au second plan, mais vous lui allouez la même importance qu’à votre vie privée. L’un n’est pas plus important que l’autre et, surtout, l’un n’empiète pas sur l’autre.

Comment se reconvertir professionnellement ?

Une reconversion réussie est un processus réfléchi, dans lequel on ne peut pas se lancer à l’aveuglette. Que vous souhaitiez vous réorienter pour poursuivre votre passion, pour vous lancer de nouveaux défis ou pour toute autre raison, il est nécessaire de mettre à plat vos besoins et de rationaliser cette envie de quitter votre métier actuel et de faire le grand saut.
Une fois cette étape passée, il est temps de faire le point sur vos capacités professionnelles grâce au bilan de compétences. État des lieux de votre vie professionnelle, cette méthode est proposée par Pôle Emploi, mais également par des organismes privés. Vous pouvez aussi, si vous vous en sentez capable, faire votre bilan de compétences par vous-même. Cela vous aidera à voir plus clairement vos aptitudes, vos qualités et vos aspirations. Des aspects à considérer lorsque l’on désire changer d’activité.
Ensuite, il est utile de vous confronter à la réalité du secteur ou de la position que vous souhaitez occuper. Pour cela, vous pouvez contacter des professionnels en activité et passer quelques jours avec eux. N’ayez pas peur de faire le premier pas, car ces moments passés dans le vif du sujet vous ouvriront les yeux sur ce qui vous attend.
Enfin, soyez prêt à justifier votre décision. Que vous vous confrontiez à votre employeur, à des recruteurs, banquiers, investisseurs ou directeurs d’établissements, vous devrez être capable d’énumérer les raisons pour lesquelles vous souhaitez changer de métier. Ces derniers doivent avoir confiance en votre projet, vous devez ainsi leur montrer que celui-ci est réfléchi et pas seulement une décision prise sur un coup de tête. Établissez des liens entre vos expériences passées et votre objectif futur, prenez du temps pour rédiger votre CV et ayez en tête un discours clair, net et précis.

Quand changer de métier ?

Il n’est jamais trop tard pour changer de métier ! Il n’y a pas d’âge limite pour donner un nouveau tournant à sa carrière. Bien entendu, on ne se reconvertit pas à 30 ans comme on se reconvertit à 60 ans. La reconversion professionnelle dépend de plusieurs facteurs dont le parcours, la situation et l’expérience de la personne.
Pour ceux qui sont sur le marché du travail depuis peu d’années, il est simple de changer de voie. Évoluer professionnellement peut simplement se traduire par un changement d’entreprise. Il existe également de nombreuses structures permettant de se former et d’obtenir des qualifications ou diplômes, si votre souhait est de changer de profession du tout au tout. Il n’est pas rare de voir des trentenaires et quarantenaires de retour sur les bancs de l’université ou en apprentissage. Avec de la volonté, tout est possible.

Comment changer de travail à 40 ans ?

Vous avez entre 40 et 50 ans et vous voulez donner un second souffle à votre carrière ? Rien ne vous empêche de vous reconvertir. Pour mettre toutes les chances de votre côté, renseignez-vous sur les secteurs les plus susceptibles d’embaucher des plus de 50 ans. Les PME de l’industrie ou du service sont une première piste, leurs moyens pour former des débutants en interne étant parfois limités, il est dans leur intérêt de se tourner vers des personnes expérimentées. L’expérience joue aussi sur les activités de coaching et de conseil, en particulier si vous justifiez d’une expertise sur un domaine bien particulier. Pour finir, l’immobilier présente d’excellentes opportunités pour des seniors ayant la fibre commerciale.

Changer de métier sans diplôme

Vous n’avez pas de diplôme mais désirez tout de même vous reconvertir ? Il existe de nombreuses formations qualifiantes, vous permettant de trouver un emploi immédiatement à la fin de votre cursus. Ces formations qualifiantes peuvent vous préparer à des métiers dans des secteurs tels que le service à la personne, le commerce, l’hôtellerie, le transport ou encore la sécurité. Même sans le bac, elles vous offrent la possibilité de changer de métier et de choisir une nouvelle voie professionnelle. Des remises à niveau peuvent par contre être demandées lors de l’inscription.

Démissionner pour changer de métier

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de démissionner pour entamer une reconversion, c’est un choix qui vous est offert. Depuis le 1er novembre 2019, le Pôle emploi vous assure même de bénéficier de l’allocation chômage, sous certaines conditions.
Pour recevoir l’allocation chômage en cas de démission pour reconversion professionnelle, vous devez impérativement justifier de cinq années d’activité salarié continue sur les 60 mois qui précédent votre démission. Ces cinq ans peuvent avoir été effectués chez un ou plusieurs employeurs. Les congés sans solde, sabbatiques et périodes de disponibilité ne sont pas pris en compte.
Pour profiter du dispositif de démission pour une reconversion professionnelle, vous devez également être titulaire d’un contrat à durée indéterminée de droit privé, qu’il soit à temps complet ou partiel.
Avant de quitter votre emploi, vous devrez vous entretenir avec un conseiller en évolution professionnelle. Ce dernier étudiera avec vous les dispositifs alternatifs à la démission et vous viendra en aide dans la mise en place de votre projet. Les conseils en évolution professionnels sont dispensés par différents organismes, tels que l’APEC pour les salariés cadre, les CAP Emploi pour les personnes en situation de handicap ou encore les opérateurs régionaux désignés par France Compétences.

Changer de carrière : à qui s’adresser ?

Les personnes et organismes auxquels s’adresser dépendent de la démarche visée. Par exemple, pour réaliser un plan de développement des compétences, il suffit de vous entretenir avec le responsable RH de votre entreprise. C’est durant cet entretien qu’il sera possible de discuter d’une éventuelle action dans le cadre du plan de formation.
Ensuite, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) sont là pour vous renseigner quant aux différents aspects de la reconversion professionnelle. C’est également leur rôle de financer la formation des salariés, hors temps de travail.
Autre organisme à ne pas oublier : Pôle emploi et son aide individuelle à la formation. Ses conseillers sont à votre disposition pour vous aiguiller et répondre à vos questions. Ils sauront vous guider en fonction de vos aspirations, de votre parcours et de vos centres d’intérêt.
Finalement, sachez que les CIBC (Centres Interinstitutionnels de Bilans de Compétences) vous proposent de réaliser avec vous votre bilan de compétences. Ces derniers ont même un service dédié aux salariés âgés de 45 ans et plus ! Pensez également à faire usage de votre CPF (Compte Personnel de Formation), toujours utile pour financer votre formation.

Changer de travail grâce au CPF

Depuis le 1er janvier 2019, les heures inscrites sur le CPF sont converties en euros à raison de 15 € par heure. Le CPF (Compte personnel de formation) est utilisable par l’ensemble des salariés du secteur privé ou de la fonction publique. Ce dernier est mobilisable durant l’intégralité de la vie active. Pour en profiter, et peu importe votre situation (salarié ou demandeur d’emploi), vous devrez vous connecter sur le site dédié afin de créer votre compte. En un instant, vous pourrez visualiser le montant de vos droits.

Il est également important de convertir votre DIF (Droit individuel à la formation) en euros sur votre CPF. Pour retrouver vos heures, rendez-vous sur votre certificat de travail d’avant décembre 2014 ou sur une attestation spécifique fournie par votre employeur avant 2015.

Educatel vous propose un grand échantillon de formations éligibles au CPF.

Se reconvertir, mais dans quoi ?

La reconversion professionnelle vous intéresse, mais vous n’êtes pas certain de trouver une formation dans le domaine qui vous intéresse ? Chassez-vous cette idée de la tête ! La reconversion s’adresse aujourd’hui à tout le monde, peu importe leur domaine de prédilection. En effet, l’offre pour les personnes souhaitant changer de carrière est plus que conséquente et balaye un large champ de métiers et de compétences.

L’école Educatel vous propose par exemple des formations à distance dans des secteurs aussi variés que la nature et les espaces verts, les soins aux animaux, la mode, la photographie, la comptabilité et bien d’autres. C’est à vous de faire le premier pas et de vous lancer dans votre projet professionnel, en vous posant d’abord quelques questions : quel secteur recrute ? Quel métier à le plus de potentiel ? Bien-entendu, le but n’est pas de vous reconvertir dans un domaine qui ne vous plait pas, mais d’adapter vos envies à la demande, du mieux que vous le pouvez.

Pour être certain de choisir la bonne formation, nous vous conseillons de vous rapprocher de Pôle emploi, qui saura répondre au mieux à l’ensemble de vos interrogations et vous aiguiller quant à la formation la plus adaptée à votre profil. Comme évoqué plus haut, vous pourrez également effectuer un bilan de compétences auprès d’un CBIC.

Très utile lorsque vous désirez changer de profession, mais vous souhaitez d’abord faire le point sur vos compétences et connaissances, pour ne pas vous tromper de voie. Un bilan de compétences complet se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, un entretien préliminaire avec un conseiller qui vous expliquera au mieux l’intérêt de se lancer dans cette démarche. Par la suite, ce dernier fera avec vous le point sur vos aspirations, vos envies, vos connaissances et votre parcours professionnel. Pour finir vient la synthèse, qui vous offrira un certain nombre de pistes à explorer pour vous reconvertir.

Se reconvertir et changer de voie à distance

Aujourd’hui, la formation à distance délivre des prestations de qualité égale aux établissements d’enseignement en présentiel. Cette façon d’apprendre est idéale pour les personnes en poste, souhaitant se préparer à un diplôme ou à un métier. Et oui ! Un changement de métier n’est pas forcément synonyme d’un retour sur les bancs de l’école. Vous pouvez aujourd’hui vous reconvertir à distance.

En rejoignant Educatel, vous aurez accès à des cours numériques, ainsi que de nombreux outils pédagogiques, disponibles sur un Espace Élèves, accessible à tout moment de la journée. De plus, c’est vous qui mettez en place votre emploi du temps ! Apprenez quand vous le voulez, où vous le voulez, étape par étape.

Afin de s’adresser à chacun, notre école vous propose également différentes solutions de financement en fonction de votre situation. Découvrez-les sans attendre.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos conseillers. Ils sauront vous apporter les réponses à toutes vos interrogations.

Demander une documentation

Recevez toutes les informations sur la formation qui vous intéresse.

Mon bilan d'orientation

Besoin de conseils pour choisir la bonne formation ? Faisons le point sur votre projet.

Lien copié dans le presse-papier

Ces articles peuvent vous intéresser

7 mars 2022
Quels sont les métiers en tension qui recrutent ? Vous êtes étudiant, en reconversion professionnelle ou tout simplement à la recherche d’un emploi ? De nombreux secteurs, pourtant attractifs, rencontrent aujourd’hui des difficultés de recrutement. Pour vou…
métiers qui payent bien sans diplôme
6 mars 2022
Quels sont les métiers qui payent bien sans diplôme ? Au diable les aprioris ! Vous êtes en pleine reconversion professionnelle et vous ne disposez d’aucun certificat ? Trouver un emploi sans diplôme est tout à fait possible ! Educatel a listé pour vous cinq métiers qui ra…