Quels sont les métiers qui payent bien ?

Trouver un métier qui vous plaît c’est bien. Trouver un métier qui vous plaît et qui propose une rémunération avantageuse, c’est encore mieux ! Que vous soyez étudiant, en recherche d’emploi ou que vous pensiez à la reconversion, il est important de faire le bon choix quant à votre future carrière. Pour cela, Educatel vous propose une liste des professions qui payent le mieux ! Et pour que chacun s’y retrouve, cette liste se compose de métiers accessibles à différents niveaux d’études et années d’expérience, dans des domaines très différents.

Découvrez sans plus attendre notre sélection des professions qui payent le mieux et présentant le plus d’opportunités professionnelles.

Quel métier sans diplôme est bien payé ?

Conducteur routier

Attentif, réactif, autonome et de bonne condition physique, le conducteur ou chauffeur routier veille à la bonne livraison de marchandises dans toute la France et parfois même à l’étranger. Le conducteur routier doit absolument connaître l’ensemble des règles de sécurité et être incollable sur le code de la route. Afin d’assurer que ses livraisons et trajets se déroulent sans encombre, il doit savoir utiliser divers dispositifs électroniques embarqués tels que le GPS ou l’informatique embarquée. Il doit également être capable de gérer au mieux son temps en prévoyant ses itinéraires à l’avance et en s’adaptant à tout imprévu (temps, route bloquée, etc.)

Son rôle est extrêmement important. Au quotidien, le conducteur routier devra aussi superviser et assurer diverses opérations de chargement et déchargement et veiller au bon entretien de son véhicule. Sur la route du matin au soir, il devra être capable d’effectuer des trajets longs en un minimum de temps, sans pour autant mettre en péril sa sécurité et celle des autres.

Pour devenir chauffeur routier, il existe plusieurs formations comme le CAP Conducteur livreur de marchandises ou le Bac pro Conducteur transport routier marchandises. Toutefois, les seules qualifications obligatoires sont le permis C et la certification FIMO (Formation initiale minimale obligatoire.) Cette dernière est nécessaire pour conduire des véhicules dont le poids dépasse 3,5 tonnes. La formation se déroule en quatre semaines et s’adresse exclusivement aux personnes âgées de 21 au moins.

En début de carrière, la rémunération d’un conducteur routier s’élèvera à 1 600 euros brut par mois, auxquels s’ajouteront des primes et indemnités. Avec des années d’expérience supplémentaires, sa rémunération augmentera nettement, pouvant aller jusqu’à 3 000 euros par mois.

Chauffeur de taxi

Être chauffeur de taxi, ce n’est pas seulement se contenter d’amener une personne d’un point A à un point B. Effectivement, pour obtenir une bonne rémunération, ce dernier devra établir une véritable stratégie de prise en charge. Pour cela, le chauffeur de taxi devra être au bon endroit, au bon moment. Aéroports, gares, endroits touristiques, restaurants et boîtes de nuit, matin, midi et soir… Le métier de chauffeur de taxi nécessite une excellente condition physique et exige de longues heures de travail. Des heures de travail qui ne s’arrêtent pas le weekend, bien au contraire !

En plus de cette bonne résistance physique, le chauffeur de taxi devra posséder un mental d’acier et savoir résister au stress. Clients pas toujours agréables, conditions météorologiques difficiles, embouteillages… Conduire un taxi n’est pas toujours facile !

Afin de bien répondre aux attentes de sa clientèle, il devra savoir utiliser divers outils pour réaliser ses trajets dans les meilleures conditions possibles : GPS, terminal de paiement, système de communication radio, etc. Un bon chauffeur de taxi doit aussi posséder un bon sens du contact, afin de mettre à l’aise ses passagers.

Il n’y a pas de diplôme nécessaires pour être chauffeur de taxi. Cependant, cette profession est régie par le ministère de l’Intérieur, qui régule la délivrance du CCPCT (Certificat de capacité professionnelle), indispensable à l’exercice du métier. Il faudra également être titulaire du permis B depuis au moins trois ans, posséder un casier judiciaire vierge et un diplôme de secourisme depuis moins de deux ans.

Au niveau de la rémunération du chauffeur de taxi, cette dernière change selon qu’il est salarié ou à son compte. En moyenne, un chauffeur salarié en ville touchera un montant de 1 600 à 1 700 euros brut mensuel. Les chauffeurs indépendants, eux, annoncent des rémunérations allant jusqu’à 3 000 euros mensuels.

Convoyeur de fonds

Travaillant pour le compte d’une entreprise de transport de fonds ou au sein du service interne d’une entreprise publique telle que la Banque de France, le convoyeur de fonds à pour mission de conduire, assurer la surveillance des lieux et effectuer le chargement et le déchargement des fonds. Il peut également être chargé de remplir d’autres missions telles que l’alimentation en argent des distributeurs de billets.

Afin d’assurer sa sécurité, le convoyeur de fonds est armé et doit, en plus de son uniforme, porter un gilet pare-balles. Encore une fois pour des raisons de sécurité, le moyen de transport des fonds et blindé. Il doit également savoir utiliser des équipements tels qu’une radio ou un GPS. Le convoyeur de fonds doit aussi pouvoir citer l’ensemble du contenu des dispositions législatives et réglementaires liées au port et à l’utilisation des armes. Dans le même registre, il doit connaître les articles du code pénal relatifs au flagrant délit, à l’assistance à personne en danger et à la légitime défense.

Exercer le métier de convoyeur de fonds exige d’être âgé de 21 ans au minimum et de posséder un casier judiciaire vierge. Une entreprise peut aussi demander à ce que le candidat au poste de convoyeur de fonds soit titulaire du permis de conduire poids lourds. Aucun diplôme n’est requis et il existe très peu de formations préparant à cette profession. Cependant, les entreprises employant des convoyeurs de fonds se doivent d’assurer une formation courte sur les opérations de transport de fonds, ainsi qu’un entraînement au tir dans le cadre du CQP (Certificat de qualification professionnelle) métiers de convoyage de fonds et valeurs et activités assimilées.

Un convoyeur de fonds salarié débutant touchera en moyenne 1 500 euros brut mensuel, sans compter les primes et indemnités. Par la suite, il lui sera possible de devenir chef d’équipe et verra son salaire moyen augmenter.

Métiers qui paient bien sans le bac

Plombier

Au quotidien, le plombier (aussi appelé monteur en installations sanitaires) est en charge d’effectuer des opérations de raccordement de canalisations d’eau à différents appareils sanitaires, installations privées et systèmes industriels. Cependant, ce n’est pas la seule chose dont il est chargé. En effet, il doit aussi savoir réaliser des travaux de remise en état liés à l’usure après utilisation ou à la vétusté des installations. Ces tâches sont, par exemple, la réparation de robinets ou la résolution de problèmes de fuite d’eau.

À son compte ou travaillant au sein d’une entreprise spécialisée dans les installations sanitaires, le plombier doit posséder plusieurs qualités. Tout d’abord, une bonne forme physique. Porter du matériel, soulever un lavabo, travailler accroupi pendant de longues minutes voir heures… Tout ça est épuisant physiquement, et encore plus lorsque cela se répète plusieurs fois dans la journée ! Ensuite, des qualités humaines : le plombier doit mettre son client à l’aise et instaurer un climat de confiance. Il est là pour aider et résoudre un problème, souvent urgent. Il faut alors savoir rassurer le client. Enfin, des qualités intellectuelles et un esprit logique. Les installations sanitaires diffèrent les unes des autres, chaque projet de plomberie est donc différent. Le monteur en installations sanitaires doit analyser la situation avant de passer à l’action.

Pour accéder au métier de plombier, il vous faudra suivre une formation. Sans un niveau bac, une préparation au CAP MIS vous permettra de passer votre diplôme et d’apprendre les compétences nécessaires à votre future profession. Pour les personnes souhaitant un niveau d’études plus élevé, il existe également le Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques.

Niveau salaire, un plombier salarié débutant touchera environ le SMIC. Après des années d’expérience, ce montant augmentera nettement, jusqu’à atteindre les 2 000 euros net par mois. Un plombier à son compte, lui, aura la possibilité de toucher un salaire plus élevé, même si cela dépend en grande partie de sa localisation, la taille de son entreprise et le nombre de ses collaborateurs. En moyenne, un plombier indépendant gagne entre 2 800 et 5 000 euros par mois.

Mécanicien

Passionné par la mécanique et les automobiles, le mécanicien doit aussi être au fait des nombreuses nouveautés dans son secteur, en particulier des équipements électroniques (système ABS, ordinateurs de bord, alarmes…) Au quotidien, ses tâches sont multiples : effectuer un diagnostic, contrôler une voiture et ses différentes pièces, dépanner des véhicules ou en réparer les systèmes mécaniques. Il doit donc faire preuve de polyvalence et posséder de solides connaissances techniques. C’est également à lui de prendre en charge l’entretien courant d’un véhicule (vidange, graissage, etc.)

Travaillant la plupart du temps dans une position inconfortable, le mécanicien doit posséder une bonne constitution physique. Comme pour la plupart des métiers en contact avec le public, un bon relationnel est appréciable afin de mettre sa clientèle en confiance.

Pour devenir mécanicien, il existe un grand nombre de formations. Parmi ces dernières, on peut citer le CAP maintenance des véhicules option voitures particulières. Ce diplôme, idéal pour les personnes qui n’ont pas le niveau bac, est une excellente entrée dans le secteur de la mécanique et permet d’apprendre les rouages du métier. Il existe également d’autres formations à des niveaux plus élevés, comme le Bac pro et le BTS du même nom.

Au début de sa carrière, un mécanicien exerçant dans un petit garage gagnera l’équivalent du SMIC. Au sein d’un concessionnaire, cette rémunération peut atteindre les 1 600 euros brut par mois. Il ne faut pas oublier que ces salaires peuvent différer selon la région dans lequel le mécanicien exerce sa profession. Les mécaniciens travaillant à leur compte, eux, dégagent des revenus mensuels estimés entre 2 500 et 4 500 euros brut par mois.

Aide-soignant

Travaillant au contact des personnes, l’aide-soignant est pour beaucoup une aide précieuse, mais également un soutien moral important. Au quotidien, il devra assurer des soins de prévention et de maintien aux personnes dont il s’occupe, afin d’assurer leur bien-être et de les aider à préserver leur autonomie, ou, dans certains cas, à retrouver cette dernière.

Le métier d’aide-soignant est exigeant. En plus de travailler debout la plupart du temps, il doit également être en bonne condition physique afin d’aider les malades ou personnes en difficulté dans leurs déplacements, voir les porter. Ses horaires sont parfois irréguliers et le travail le weekend, les jours fériés ou même de nuit n’est pas inhabituel. Pour répondre au mieux aux demandes de sa profession, l’aide-soignant doit ainsi avoir pour vocation d’aider son prochain, savoir faire preuve d’empathie et être à l’écoute des personnes. Il est également un vrai soutien pour les familles et proches des patients, qui doivent faire face à des situations difficiles.

Pour devenir aide-soignant, il faut impérativement passer le DEAS (diplôme d’État d’aide-soignant). Ce dernier est équivalent à un niveau CAP et assure à son titulaire de posséder les aptitudes nécessaires à sa future profession. Ce dernier pourra travailler au sein d’un hôpital, d’une clinique, d’un centre de rééducation, d’une maison de retraite…

En début de carrière l’aide-soignant touchera un salaire estimé à environ 1 700 euros net par mois. Avec de l’expérience, cette rémunération pourra atteindre les 2 500 euros net mensuels.

Quel métier rapporte le plus après de longues études ?

Chef de produit

Le rôle du chef de produit est d’établir des études de marché pour le service commercial d’une entreprise, afin d’établir une base de données relative à des produits concurrents. Pour cela, il doit être en veille permanente sur les nouveautés de son secteur en participant à des salons, expositions et en restant au fait de la presse spécialisée. Ses missions sont extrêmement importantes, aidant l’entreprise à créer des produits correspondant au mieux aux attentes du marché.

Par la suite, il travaillera avec le service communication de l’entreprise afin de créer une stratégie publicitaire adaptée à la cible visée, au produit, etc. Les tâches du chef de produit peuvent légèrement différer selon qu’il travaille dans l’industrie ou dans le commerce et la distribution, mais son rôle reste tout aussi important.

Les secteurs recherchant constamment des chefs de produit sont les centrales d’achat, la vente par correspondance et les industries des biens de consommation. Le chef de produit doit être méticuleux, passionné par son métier et organisé. Ses horaires sont souples et il doit être prêt à se déplacer régulièrement sur le territoire français, voir parfois à l’international.

Plusieurs parcours existent pour accéder à cette profession. Parmi ces derniers, on peut citer les Master en marketing, management et distribution, les diplômes d’école de commerce ou encore ceux d’ingénieur dans l’industrie. Dans la plupart des cas, un chef de produit possède un niveau Bac +5.

Le salaire d’un chef de produit junior est estimé entre 2 500 et 3 000 euros brut par mois. Cette rémunération augmentera considérablement avec l’expérience.

Contrôleur de gestion

La mission principale d’un contrôleur de gestion est d’élaborer des budgets prévisionnels et de mettre en place les outils nécessaires au suivi des résultats de ces budgets. Par exemple, des tableaux de bord et indicateurs. Son rôle est également de définir les objectifs d’un service en se fiant aux données récoltées par le service commercial de l’entreprise dans laquelle il est employé. Il travaille aussi de près avec les responsables opérationnels, leur indiquant les niveaux de production attendus et les informants des moyens mis à leur disposition.

Le contrôleur de gestion se doit de posséder une solide formation comptable et financière et d’être à l’aise avec les outils informatiques. Il doit rester au fait des nouveautés de son secteur et faire preuve de sérieux et de rigueur. Aussi, il ne doit pas lésiner sur les heures de travail et être prêt à effectuer des déplacements plus ou moins fréquents, selon la taille de l’entreprise.

Pour accéder au métier de contrôleur de gestion, plusieurs voies sont possibles, à différents niveau d’étude. Il est même possible de débuter par un DCG (Bac +3), puis d’enchainer avec le DSCG (Bac +5) pour finir avec le DEC (Bac +8). Cette voie est communément appelée la voie royale de la comptabilité-gestion et permet d’acquérir d’innombrables connaissances dans le domaine de la gestion financière.

La rémunération d’un contrôleur de gestion dépend de plusieurs facteurs, comme son niveau d’études, la taille de l’entreprise ou la région dans laquelle il exerce son métier. En moyenne, le salaire moyen d’un débutant est environ 2 500 euros brut par mois.

Responsable comptabilité

Élément indispensable de toute entreprise, le responsable comptabilité se doit d’être extrêmement polyvalent. En effet, ses missions sont nombreuses et il travaille auprès de plusieurs services. Au quotidien, il est ainsi en charge de gérer la trésorerie et de suivre les comptes et besoins en fonds de l’entreprise, d’établir des prévisions budgétaires ou encore de gérer des dossiers de contentieux. En plus de cela, il doit être capable de manager une équipe et de superviser cette dernière dans l’ensemble de ses tâches (saisie et numérotation des pièces comptables, clôture des comptes annuels, établissement d’états financiers…) Enfin, c’est également le responsable comptabilité qui fait le bilan sur la performance économique de l’entreprise. Pour cela, il réalise des diagnostics financiers, un audit annuel et définit une stratégie comptable avant d’en informer les dirigeants.

Devenir responsable comptabilité requiert une solide formation en comptabilité gestion. L’un des meilleurs choix est encore une fois de passer le DCG, puis le DSCG. Il existe également le Master CCA (Comptabilité contrôle audit), très apprécié des professionnels du secteur. Une expérience d’au moins cinq ans en cabinet comptable ou cabinet d’audit est nécessaire avant d’accéder à ce poste. Cependant, dans certaines PME et PMI, la fonction de responsable comptabilité est ouverte aux jeunes diplômés.

Le salaire moyen d’un responsable comptabilité est compris entre 35 et 60 000 euros par an.

Comment bien gagner sa vie ? Choisir sa formation

Pour bien gagner sa vie, il n’y a pas de secret… Tout passe déjà par une formation adaptée à votre projet professionnel ! Que vous désiriez suivre de longues études, vous professionnaliser en préparant un CAP ou BEP, trouver un emploi ou vous reconvertir, vous devrez suivre une formation qui correspond à vos attentes.

Educatel vous propose des formations efficaces, conçues par des professionnels en activité et riches en conseils et supports pédagogiques. En nous rejoignant, vous profiterez ainsi de notre méthodologie et aurez accès non seulement à des cours numériques de qualité, mais également à l’Espace Elèves en ligne, une plateforme d’apprentissage créée spécialement pour l’enseignement à distance. Vous y trouverez vos cours et l’ensemble des supports pédagogiques Educatel : tutoriels vidéo, exercices autocorrigés, fiches mémo, etc. C’est également sur cet espace que vous pourrez vous inscrire à nos ateliers thématiques et classes virtuelles, et contacter vos formateurs.

Une formation Educatel, c’est également tous les avantages de l’enseignement en ligne : apprenez à votre rythme et selon vos disponibilités. C’est à vous de gérer votre temps comme vous l’entendez ! Parfait pour les étudiants, les personnes en phase de reconversion ou même celles qui désirent conserver une activité professionnelle tout en suivant des études.

Besoin d’informations supplémentaires ? N’hésitez pas à contacter nos équipes pédagogiques et faites dès à présent votre demande de documentation. À bientôt !

Demander une documentation

Recevez toutes les informations sur la formation qui vous intéresse.

Mon bilan d'orientation

Besoin de conseils pour choisir la bonne formation ? Faisons le point sur votre projet.

Lien copié dans le presse-papier

Ces articles peuvent vous intéresser

vous souhaitez effectuer une reconversion vers le métier d'agent immobilier ? educatel vous en dit plus !
17 mai 2022
Comment effectuer une reconversion en agent immobilier ? Domaine qui attire chaque année un grand nombre de personnes souhaitant se reconvertir professionnellement, l’immobilier est riche en opportunités et en perspectives d’évolution. Vous désirez vous aussi chan…
formation gendarmerie
7 avril 2022
Comment effectuer une reconversion de gendarme ? Vous êtes gendarme et vous souhaitez vous reconvertir ? Vous êtes salarié et souhaitez vous reconvertir dans la Fonction Publique ? Quelle que soit votre situation actuelle, la reconversion est toujours envisageable.
22 février 2022
Quelles aides pour une reconversion professionnelle ? Vous souhaitez effectuer une reconversion professionnelle ? Vous voulez changer de métier et vous épanouir dans un nouveau domaine d’activité ? De nombreuses solutions existent pour mener à bien votre projet de re…