Comment effectuer une reconversion en boulanger ?

Avec six milliards de baguettes produites chaque année, le secteur de la boulangerie-pâtisserie est au premier rang des entreprises du commerce de détail alimentaire. Pas étonnant donc que cette voie puisse être considéré comme une réelle option de reconversion : avec 32 000 entreprises françaises, les débouchés professionnels sont assurés !

Comment se reconvertir et travailler dans ce secteur porteur ? Educatel vous apporte les réponses aux questions que vous vous posez sur la reconversion professionnelle.

Comment se reconvertir pour devenir artisan boulanger ?

Suite à la pandémie de 2020, un grand nombre de professionnels se sont remis en question et ont fait le choix de se tourner vers un métier manuel. Mais avant de vous lancer, il est nécessaire de bien se renseigner sur le métier de boulanger.

Si la mission principale du boulanger est de fabriquer du la pâte à pain, il n’en reste pas moins que les produits proposés par ce professionnel sont extrêmement variés : viennoiseries (pain au chocolat, croissant, pain aux raisins…), pains spéciaux (aux figues, aux noix, au levain…), tartes salées, pizzas, salades, etc.

Quelle que soit votre situation actuelle, une reconversion dans la boulangerie est tout à fait envisageable à condition d’avoir la passion du travail bien fait et de la vraie tradition nationale. Effectivement, un CAP de boulanger en 2 ans est suffisant pour se lancer dans le secteur.

Quel est le salaire moyen d'un boulanger pâtissier ?

Comme tous les artisans, le boulanger a un salaire qui peut facilement varier.

A ses débuts, un boulanger débutant touche généralement le SMIC. Avec le temps, l’artisan peut atteindre une rémunération d’environ 2100 euros bruts par mois.

Notons cependant que le salaire moyen d’un jeune boulanger peut augmenter en fonction des années d’expérience, ses diplômes, la structure pour laquelle il travaille (boulangerie artisanale, boulangerie industrielle, supermarché, boulangerie-pâtisserie gastronomique …) ainsi que l’emplacement (France ou à l’étranger).

Quelles sont les qualités requises pour être boulanger ?

Si vous envisagez d’entrer dans le secteur de la boulangerie française, sachez qu’il y a quelques qualités nécessaires à l’exercice du métier.

Pour être un bon boulanger, la maîtrise technique doit être irréprochable évidemment, d’où l’importance de suivre une formation qui vous enseignera les bases (CAP boulanger, Bac Pro boulanger…). Cependant, pour exceller dans ce domaine, être bon élève ne suffit pas, il faut faire preuve de créativité et savoir sortir des sentiers battus pour se renouveler en permanence. C’est cette extravagance qui pourra vous permettra de sortir votre épingle du jeu et pourquoi pas créer de nouvelles recettes.

Le boulanger salarié est avant tout un commerçant, il faut donc être accueillant et aimable. Si vous vous êtes spécialisé et travaillez dans une boulangerie-pâtisserie, il est fort à parier que des clients vous passent des commandes, auquel cas il faudra être réactif et à l’écoute pour satisfaire votre interlocuteur. Par ailleurs, les plus ambitieux pourront finir chef d’entreprise en prenant la tête de leur propre boulangerie, auquel cas, des qualités de gestion et de management seront utiles à une telle évolution de carrière. D’autres encore, auront la possibilité d’exporter la gastronomie française à l’étranger, à condition de maîtriser l’anglais.

Au-delà des compétences techniques, une bonne condition physique est également recommandée. Boulanger est un métier physique, toujours debout, le professionnel du pain pétrit, façonne et enfourne toute la journée. Une bonne endurance est essentielle pour suivre le rythme des commandes (320 baguettes sont fabriquées chaque seconde en France !).

Enfin, la profession de boulanger est un métier de passion. Il faut aimer travailler la pâte et surtout savoir que les conditions sont parfois dures : horaires décalées, travail le week-end et les jours fériés … Un bon mental est donc requis pour s’assurer un bon équilibre de vie.

CAP, diplôme, école : quelle formation pour une reconversion en tant qu'adulte ?

Être boulanger est un métier exigeant, qui demande une maîtrise précise des techniques. Une formation et un diplôme de boulanger sont donc indispensables pour réussir votre reconversion en tant qu’adulte. Pour ce faire, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Le CAP Boulanger. Diplôme de référence dans le secteur de la boulangerie, il est accessible sans pré-requis et donc idéal pour les adultes en reconversion.
  • Le BAC Pro boulanger pâtissier. Accessible en 3 ans après l’obtention du baccalauréat, le bac pro est sous la responsabilité des Chambres de Métiers. Grâce à cette formation, les élèves acquièrent des compétences et des savoirs polyvalents leur permettant d’entrer dans le monde de la boulangerie pâtisserie.
  • Le Brevet Professionnel. Accessible à la suite d’un CAP, le bp boulanger permet de devenir ouvrier boulanger, artisan boulanger, chef d’entreprise ou gérant dans les entreprises artisanales ou dans la grande distribution.
  • Le Brevet de Maîtrise Boulanger. Diplôme de niveau bac +2, le BM boulanger permet d’obtenir le titre de maître artisan boulanger.

Comment financer ses études lors d'une reconversion professionnelle de boulanger ?

Que vous soyez en recherche d’emploi ou salarié, la reconversion professionnelle doit être accessible à tous. Ainsi, plusieurs dispositifs de financement s’offrent à vous :

  • Le CPF. Le Compte Professionnel de Formation recense tous vos droits à la formation acquis, ainsi que les formations que vous pouvez suivre. Au fil des années, vous avez acquis des crédits CPF que vous pouvez débloquer à tout moment pour financer une partie ou la totalité de votre formation. Notez que toutes les formations à distance Educatel sont finançables grâce à votre CPF et accessibles toute l’année.

 

  • Pôle Emploi. Depuis 2018, le Plan d’Investissement dans les compétences permet une prise en charge financière de la formation des demandeurs d’emploi. Notez que la formation CAP Boulanger d’Educatel est prise en charge par Pôle Emploi. Renseignez-vous auprès de votre agence ou sur votre espace candidat.

 

  • Le contrat d’apprentissage. En suivant votre formation en alternance, vous intégrerez une entreprise et bénéficierez des mêmes avantages que ses salariés. Considéré comme un salarié à part entière au sein de votre entreprise, vous pourrez mettre en pratique tous vos acquis. Grâce à cette formule, vos frais de scolarité sont pris en charge par l’OPCO. Notez qu’Educatel est membre du groupe Skill and You, établissement CFA (Centre de Formation d’Apprentis), ce qui permet l’accès à des formations diplômantes en alternance.

Demander une documentation

Recevez toutes les informations sur la formation qui vous intéresse.

Mon bilan d'orientation

Besoin de conseils pour choisir la bonne formation ? Faisons le point sur votre projet.

Lien copié dans le presse-papier

Ces articles peuvent vous intéresser

20 février 2022
Reconversion professionnelle : quel métier choisir ? Vous pensez depuis quelques temps à la reconversion professionnelle, sans vraiment osez sauter le pas ? Vous vous sentez stagner dans votre poste ? Vous n’êtes pas seul ! Le désir de changer de métier touche de pl…
17 février 2022
Comment trouver son orientation professionnelle ? De nos jours, il n’est pas rare de changer de métier plusieurs fois au cours de sa vie professionnelle. Pas de panique, donc, car vous ne resterez certainement pas au même poste toute votre carrière ! Cependant, c…