Comment effectuer une reconversion professionnelle dans l’informatique ?

De nos jours, le secteur de l’informatique voit passer de nombreux candidats, qu’ils soient tout juste diplômés ou qu’ils envisagent une reconversion professionnelle. Les métiers de l’informatique attirent par de multiples opportunités d’embauche, ainsi que par des professions passionnantes et diverses. Comment effectuer sa reconversion professionnelle dans le milieu de l’informatique ?Educatel vous aide à faire le point.

Pourquoi se reconvertir dans l'informatique ?

L’idée d’une reconversion vient souvent avec une envie de changement, le souhait d’embrasser une passion ou par un intérêt poussé pour un secteur en particulier. Le domaine de l’informatique ne déroge pas à la règle. En plus d’être un secteur attractif, il est aussi un milieu d’avenir. Effectivement, la reconversion vers un métier de l’informatique est de plus en plus envisagée par les salariés en raison d’une certaine possibilité d’évolution, du challenge intellectuel que représentent les missions, du nombre important de postes à pourvoir, ainsi que des salaires compétitifs.

Aujourd’hui, le domaine de l’informatique reste celui le plus sollicité concernant la reconversion professionnelle. Les salariés qui veulent redonner du sens à leur activité principale se tournent la plupart du temps vers les métiers de l’informatique, souvent parce que c’est un domaine qui facilite l’accès au marché de l’emploi. L’intégration en entreprise est possible à toutes les personnes ayant un minimum de connaissance en la matière. De fait, tous les salariés peuvent bénéficier du système de VAE ou Validation des Acquis qui permet d’esquiver les cursus étudiants et de valider directement un diplôme grâce aux compétences déjà acquises. Pour ceux qui n’ont aucun apprentissage dans l’informatique à leur actif, des formations à distance peuvent aussi être envisagées et représentent la solution idéale pour une reconversion professionnelle réussie !

Quels sont les métiers d'avenir dans l'informatique ?

De ce fait, divers métiers s’offrent à ceux qui cherchent à travailler dans l’informatique. Les missions sont denses et il faut bien comprendre chacune de ces professions qui ont toutes un rôle bien défini dans le paysage informatique.

Développeur informatique

Le développeur informatique est chargé de l’élaboration d’un système, c’est-à-dire d’un site internet, d’une application mobile ou encore d’un logiciel. En vérité, le développeur informatique se concentre plutôt sur l’élaboration de logiciels, ainsi que de leur mise à jour. À l’aide de différents langages informatiques (Java, C#, HTML, CSS, PHP, Ruby, Python, etc.), il traduit les spécificités techniques attendues grâce à des lignes de codes. L’objectif est la création d’un programme fonctionnel qui respecte les actions désirées et les affichages voulus par le chef de projet.

Les missions du développeur informatique sont variées. Dans un premier temps, il doit analyser et comprendre les besoins demandés pour un projet donné. Ensuite, il conçoit la programmation en respectant le cahier des charges établi en amont. Enfin, il teste et corrige les bugs si besoin.

Pour devenir un bon développeur informatique, il faut être organisé pour pouvoir architecturer le projet afin de ne rien oublier et de savoir analyser, anticiper les problèmes potentiels liés au métier.

Développeur web

À contrario du développeur informatique, le développeur web est chargé de l’élaboration des fonctionnalités techniques des sites internet et des applications. C’est lui qui conçoit les sites internet ou les applications web en utilisant diverses techniques en fonction de la nature du projet et de la demande du client.

À l’aide de différents langages web (JavaScript, PHP, HTML/CSS, etc.), le développeur web peut réaliser un site dans son entièreté ou alors participer à sa refonte dans un objectif d’optimisation et de modernisation. Mais il peut également avoir recours à un CMS de type WordPress qui lui facilite son travail. Ce spécialiste de l’informatique peut intervenir pour des raisons variées, notamment pour adopter une stratégie de référencement naturel aussi appelé SEO, dans le but d’obtenir un meilleur positionnement sur le SERP (page de résultats dans les moteurs de recherche) et d’augmenter le trafic sur site.

Il existe cependant des spécialisations dans cette profession. On parle de développeur front-end lorsque c’est un développeur web qui s’occupe spécifiquement de l’apparence visuelle d’un site internet. Le développeur back-end, comme son nom l’indique, opère sur la partie “cachée” et la base de données, c’est-à-dire ce qu’il y a derrière l’apparence visible par les internautes. Toutefois, le développeur full-stack est un élément idéal puisqu’il gère la conception et l’architecture d’un site, ce qui fait de lui un profil attrayant pour les entreprises.

Pour devenir développeur web, il faut essentiellement les mêmes qualités et compétences attendues pour être un bon développeur informatique.

Intégrateur web

En étroite collaboration avec le développeur web, le webdesigner et le chef de projet, l’intégrateur web est un des responsables du visuel d’un site internet. À l’inverse du développeur web qui gère la partie dynamique, l’intégrateur web est chargé de la partie statique du site.

Avant la mise en ligne d’un site, il a pour rôle d’intégrer les pages en langage informatique en HTML/CSS ou XHTML. L’intégrateur web fait en sorte de garder la cohésion entre les maquettes graphiques et les pages qu’ils codent, de façon à ce que le rendu soit lisible, aux normes et qu’il colle parfaitement à ce qui est attendu par le client. Il s’occupe également de la phase de recettage, il teste chaque page sur différents navigateurs comme Chrome, Safari, Firefox, etc.

Les qualités requises pour être intégrateur web sont une très bonne connaissance des outils informatiques et une certaine logique. Dans ce métier, il est bon d’être organisé dans son travail, d’être autonome et d’avoir une sensibilité graphique. Effectivement, l’intégrateur web doit être sensible à l’expérience utilisateur, car c’est lui qui, au final, organise l’apparence du site et son accessibilité.

Data analyst

Le data analyst ou analyste des données à un rôle important au sein d’une entreprise. C’est lui qui exploite et interprète les données issues de l’activité d’une entreprise, observables via divers logiciels informatiques. En analysant ces données brutes, le data analyst est capable de fournir un rapport sur les performances de l’entreprise et peut proposer une stratégie adéquate afin de les améliorer.

Toujours avec l’objectif d’améliorer le business de l’entreprise dans laquelle il évolue, le rôle de cet analyste est de proposer des actions pertinentes à mettre en place dans le but d’augmenter le chiffre d’affaires. Grâce à la maîtrise de langages informatiques tels que SQL, ACCES ou R, il est capable d’extraire des informations capitales souvent dans les milieux où la donnée récoltée et exploitée est vectrice de valeur ajoutée comme la banque, l’e-commerce ou les assurances.

En tant que data analyst de données, on attend de vous un bon esprit d’analyse et un esprit de synthèse implacable. Dans cette discipline, il faut être force de proposition et avoir une certaine aisance rédactionnelle.

Technicien systèmes et réseaux

Le technicien systèmes et réseaux est affecté à la gestion de l’ensemble du réseau informatique ainsi qu’au réseau de télécommunication de la société dans laquelle il travaille. C’est lui qui est garant du bon fonctionnement des outils informatiques à l’attention des autres salariés.

En cas de problèmes, il est habilité à trouver une solution d’urgence afin de ne pas impacter l’activité des salariés. Le technicien système et réseaux doit être disponible et à l’écoute face aux différents utilisateurs qui évoluent sur les équipements informatiques mis à disposition dans l’entreprise.

Pour être technicien système et réseaux, il faut évidemment avoir des compétences techniques, mais aussi savoir être organisé et réactif. Être pédagogue est un plus dans ce métier.

Chargé de référencement naturel

Le chargé de référencement naturel, aussi appelé responsable SEO (Search Engine Optimization), a pour mission d’augmenter la visibilité d’un site internet en améliorant la position des pages dudit site dans le SERP, c’est-à-dire dans les résultats des moteurs de recherche. Principalement sur Google, cependant, d’autres navigateurs existent. Son but est de “travailler” les pages pour qu’elles atteignent les premières places des résultats dans les moteurs de recherche et générer du trafic et/ou augmenter le taux de conversion pour les entreprises e-commerce.

Pour mener à bien sa mission, le chargé de référencement naturel doit avoir connaissance du secteur dans lequel il évolue. Pour cela, il analyse la concurrence et détermine leur influence ainsi que leur visibilité sur le web. Il observe également les intentions de recherches des internautes, afin de créer du contenu par le biais de contenus rédactionnels à forte valeur ajoutée, adaptés à chaque requête. S’il n’élabore pas de stratégie éditoriale, il peut tout à fait optimiser une page déjà existante.

Dans ce métier, on attend de la part du responsable SEO de vraies compétences techniques. Pour obtenir toutes ces informations, le chargé de référencement naturel utilise des outils informatiques spécifiques. Aussi, son travail n’est jamais terminé, une énorme partie de ses chantiers doit être suivie car l’optimisation sur le web évolue constamment. C’est pourquoi, le responsable SEO à toujours un œil sur ce qu’on appelle les KPI (indicateurs clés de performance).

Les qualités d’un bon responsable SEO sont la force de proposition et l’autonomie. En effet, il faut savoir prendre des décisions seul et ne pas avoir peur de la responsabilité que représente travail d’optimisation dans un projet marketing.

Comment se reconvertir dans l'informatique : formation à distance, formation en alternance, VAE ?

Ça y est ! Vous êtes prêt à passer le cap de la reconversion professionnelle en informatique ! Mais de quelle manière réussir ? De multiples solutions s’ouvrent à vous.

Vous pouvez simplement vous orienter vers une formation continue en informatique, et ce, peu importe votre statut actuel. Toutefois, la VAE (validation des acquis de l’expérience) est la solution idéale si vous avez déjà de l’expérience en informatique. Ce dispositif vous permet tout simplement d’obtenir une certification et de faciliter votre recrutement.

Sur le marché de l’emploi, la formation en alternance est un choix judicieux pour se reconvertir dans l’informatique. Véritable tremplin vers l’emploi, la formation en alternance offre une opportunité d’embauche intéressante. L’apprentissage sur le terrain permet l’acquisition rapide de compétences très attendues par les employeurs.

La formation à distance est aussi une alternative avantageuse si vous êtes en activité et que vous n’envisagez pas une reprise d’étude à temps plein. Accessibles à partir d’un niveau bac, les formations en informatique à distance vous offrent un apprentissage complet et de qualité, pour une reconversion réussie !

Demander une documentation

Recevez toutes les informations sur la formation qui vous intéresse.

Mon bilan d'orientation

Besoin de conseils pour choisir la bonne formation ? Faisons le point sur votre projet.

Lien copié dans le presse-papier

Ces articles peuvent vous intéresser

10 mars 2022
Quels sont les métiers qui recrutent le plus ? Vous souhaitez vous orienter vers un métier recherché sur le marché de l’emploi ? Multiplier les opportunités professionnelles en optant pour une profession qui recrute ? De nombreux postes sont à pourvoir sur le marché…