DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H à 17H

01 46 00 68 98

Vous souhaitez vous former à un métier à distance, mais également bénéficier d'une situation confortable ? Découvrez 10 métiers aux rémunérations attractives, à préparer avec Educatel.

Automobile - mécanique

Mécanicien/ne : expert/e de l’automobile et de la réparation de véhicules, le/la mécanicien/ne fait profiter les particuliers de ses nombreuses compétences. Débutant et travaillant chez un concessionnaire, il/elle gagnera en moyenne 1600 € par mois (ce chiffre peut varier selon les régions.) Cependant, une fois installé/e son compte, il/elle peut gagner de 2500 à 4500 € ! Une rémunération plus qu’avantageuse pour un métier accessible sans le baccalauréat.

Bâtiment

Technicien/ne en étude et économie de la construction : avec un rôle central dans le domaine du bâtiment et de la construction, le/la technicien/ne en étude et économie de la construction peut toucher un très bon salaire. Dépendant de la structure au sein de laquelle il/elle travaille et des projets qui lui sont confiés, il/elle peut gagner entre 2000 et 2900 € nets mensuels.

Commerce - vente

Agent immobilier : professionnel de la transaction immobilière, l’agent immobilier doit faire preuve d’un excellent sens du commerce et de bonnes aptitudes en négociation et communication. Il/elle doit aussi connaitre différents textes juridiques et rester au fait des législations en vigueur. Son salaire dépend de plusieurs facteurs : sa localisation, la structure dans laquelle il/elle travaille, mais surtout les commissions perçues. En moyenne, il est compris entre 1700 et 3800 € bruts, mais peut atteindre des sommes nettement supérieures. Ce métier est accessibles aux titulaires du BTS Professions Immobilières.

Assistant/e commercial/e : servant d’intermédiaire entre le client et l’entreprise, l’assistant/e commercial/le doit faire preuve de polyvalence afin de jongler entre les différentes missions qui lui sont confiées. En début de carrière, il/elle peut prétendre à un salaire d’environ 2100 € bruts mensuels. Pour devenir assistant commercial, il est conseillé d’être titulaire d’un bac + 2 dans le domaine du commerce, comme le BTS MUC.

Chargé/e d’accueil en banque : comme son nom l’indique, le/la chargé/e d’accueil en banque accueille, renseigne et oriente la clientèle. Profession notamment ouverte aux titulaires d’un BTS MUC, celle-ci exige des qualités relationnelles, un esprit d’initiative et de bonnes capacités d’adaptation. Un/e chargé/e d’accueil débutant touche en moyenne un salaire de 21K € annuels. Après plusieurs années, il/elle peut espérer gagner entre 23K et 28K .

Comptabilité - gestion

Gestionnaire de paie : au quotidien, le/la gestionnaire de paie établit les bulletins de salaire des employés d’une entreprise. Pour ce faire, il/elle tient compte de plusieurs facteurs (comme les absences) et doit maîtriser des outils informatiques dédiés à cette activité. Débutant, il/elle peut espérer gagner entre 25K et 30K € bruts par an. La rémunération d’un/e gestionnaire de paie confirmé/e peut atteindre les 60K € bruts.

Dessin

Dessinateur/trice – illustrateur/trice : artiste dans l’âme, l’illustrateur/trice  peut, avec beaucoup de motivation et un bon réseau professionnel, très bien gagner sa vie. Indépendant/e, il/elle peut facturer entre 1000 et 4000 € pour un album de 15 à 35 pages. Ce montant dépend évidemment de plusieurs facteurs : sa renommée, le budget du client. Etc. En agence, la rémunération d’un/e illustrateur/trice s’élève à environ 3400 € bruts.

Développement personnel

Sophrologue : professionnel du bien-être, le/la sophrologue peut toucher un salaire intéressant à condition de disposer d'un bon réseau professionnel. Facturant en moyenne entre 45 et 60 € pour une séance individuelle et entre 12 et 20 € par personne pour une séance de groupe, sa rémunération peut très vite grimper. Les prestations les plus rentables pour le/la sophrologue sont celles en entreprise, en raison de tarifs compris entre 90 et 150 €. Attention cependant, la plupart des personnes pratiquant cette activité le font à leur compte, il faut donc soustraire à leur chiffre d'affaires plusieurs charges et cotisations obligatoires.

Informatique

Analyste-programmeur/euse de gestion : spécialiste des gros systèmes, l’analyste-programmeur/euse de gestion est très recherché/e par les entreprises. Son rôle est d’analyser le mode de fonctionnement d’un programme et de justifier de moyens à mettre en œuvre pour en améliorer les performances et traiter ses données. En fonction de ses qualifications et de la société qui l’emploie, un analyste peut gagner entre 2500 et 4500 € nets mensuels.

Développeur/euse en langage C et C++ : travaillant dans le secteur de la micro-informatique, le/la développeur/euse en langage C et C++ se doit de posséder des compétences avancées en programmation. Il/elle doit également faire preuve d’une grande faculté d’adaptation, car pouvant exercer son activité au sein de structures et d’environnement très divers. Le salaire d’un/une développeur/euse junior se situe entre 27K et 34K € bruts annuels. Une fois senior, il/elle peut prétendre à une rémunération très attractive de 44K à 60K €.