DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H à 17H

01 46 00 68 98

Le secteur infirmier continue d’embaucher. Entre les départs à la retraite et les créations de postes, les emplois à pourvoir concerneraient plus de 200 000 infirmiers à l’horizon 2022.

Source : L'Etudiant mai 2015

Le saviez-vous ?

- 380 400 salariés en France
- Le salaire moyen annuel brut est de 34 446€ / an
- 89% de femmes
- 48% des salariés ont entre 25 et 40 ans
- Les entreprises qui emploient le plus de salariés avec ce poste ont en général 250 salariés et plus

Source : https://www.salairemoyen.com/

Il faut le reconnaître, les journées de travail sont lourdes, les patients de plus en plus exigeants mais les contacts, la dimension humaine et relationnelle entretenus au quotidien sont très enrichissants. Etre infirmière, c’est beaucoup plus que dispenser des soins médicaux et assurer la liaison avec le malade et l’équipe médicale ; c’est surtout aider les autres à mieux vivre leur quotidien.

La chaleur humaine, le dynamisme, la fermeté et une grande capacité d’adaptation sont essentielles pour exercer ce métier qui exige résistance morale et physique. En milieu hospitalier, l’infirmière est la proche collaboratrice du médecin. Elle exécute les prescriptions, distribue les médicaments, pratique des injections, pose des perfusions, nettoie et traite les plaies et cicatrices.

Le travail administratif fait aussi partie de ses fonctions : elle consigne tous les actes médicaux dans le dossier du malade, relève les informations concernant l’évolution de la maladie. Les titulaires du DE d’infirmière peuvent également exercer en tant qu’infirmière libérale. Dans ce cas, son rôle d’aide psychologique est très important car, seule face au malade, elle devra donner des conseils d’organisation et d’hygiène de vie, et surtout dialoguer avec son entourage pour l’informer et le rassurer.

Aujourd’hui, une infirmière fraîchement diplômée trouve un emploi en moins d’un mois.

Renseignements complémentaires

POUR LES AIDES-SOIGNANTES ET AUXILIAIRES DE PUÉRICULTURE
(épreuve d’admission spécifique uniquement)

Epreuve d’admission
Présentation du concours

Etudes de cas professionnelles :
• Traumatologie
• Neurologie, ORL, ophtalmologie
• Maternité, gynécologie
• Dermatologie
• Cardiologie
• Pneumologie
• Urologie
• En service infectieux
• Gastro-entérologie
• Endocrinologie
• Pédiatrie

 Aptitude numérique
 Annales d’orthographe

Nombre indicatif de contrôles de connaissances pour les aides soignantes et les auxiliaires de puériculture (admission spécifique) : 40

POUR LES AUTRES CANDIDATS
(épreuves : préadmissibilité, pour non bacheliers; admissibilité; admission)

Présentation du concours

Epreuve de présélection pour les non bacheliers
Résumé

Epreuve d’admissibilité
Argumentation
Aptitude numérique
Institutions sanitaires et sociales
La protection sociale
Tests psychotechniques
Questions d’actualité
Quelques questions de société

Epreuve d’admission
Pratique des entretiens


Nombre indicatif de contrôles de connaissances pour les non bacheliers

(préadmissibilité+ admissibilité+ admission) : 46

Nombre indicatif de contrôles de connaissances pour les bacheliers

(admissibilité + admission) : 43

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de navigation et faciliter le partage d’informations sur vos réseaux sociaux.
Pour en savoir plus, consulter notre politique d’utilisation des cookies.

FAQ

Consultez notre foire aux questions