DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H à 17H

(+33) 1 46 00 68 98

Etudiants et jeunes diplômés : savoir répondre aux questions sur votre âge

L’organisme de formation à distance EDUCATEL vous accompagne au cours de votre projet d’insertion dans la vie active.

Outre des formations par correspondance particulièrement adaptées à chaque secteur, nous mettons également à votre disposition un ensemble de conseils pour vous faciliter l’étape importante de l’entretien d’embauche. Pour faire bonne impression et ne pas hésiter sur certains aspects pouvant préjudice à votre candidature, nous vous fournissons des éléments afin de répondre à toutes les questions concernant votre âge. Certains recruteurs pensent que cette information est essentielle et tentent d’y avoir accès par des moyens détournés, pour cause de nombreux clichés dû à votre jeune âge et votre éventuelle inexpérience. Cette pratique est évidemment injuste mais si vous êtes jeune diplômé, vous ne pourrez pas y échapper et il vous faudra combattre les préjugés et valoriser votre image.

1) Combattre les préjugés

Ayez les bons réflexes pour combattre les préjugés que les recruteurs peuvent avoir à votre encontre.

Les préjugés que les recruteurs pourraient avoir à votre égard

Un écart de génération entre les deux acteurs de l’entretien de recrutement fait que l’âge devient un facteur important. Généralement, ce facteur repose sur plusieurs mythes que vous devrez combattre.

 

Ce qu’un recruteur peut penser des jeunes :

  • Ils n’ont pas assez d’expérience pour faire un travail satisfaisant.

  • Ils ne veulent pas commencer au bas de l’échelle.

  • Ils ne s’engagent pas.

  • Ils ont des connaissances théoriques mais aucune compétence concrète.

 

Mettez vos atouts en avant

Si vous venez d’obtenir votre diplôme, faites le maximum pour combattre ces préjugés. Commencez par soigner votre image[*] et votre tenue vestimentaire pour faire bonne impression. Lorsque vous apparaissez pour la première fois aux yeux de l’interviewer, montrez-vous professionnel, dynamique et confiant. Illustrez les aspects positifs de votre âge aussi bien par vos réponses que par votre comportement. Votre jeunesse a ses atouts. Sachez les mettre en avant.

 

[*] Lien vers la page « Soigner votre image… pour faire bonne impression »

 

Quelques exemples d’atouts liés à votre jeunesse

  • Vous êtes facile à former – productif rapidement

  • Vous acceptez de travailler à des horaires contraignants

  • Vous acceptez d’effectuer des tâches peu attrayantes

  • Vous n’avez pas de mauvaises habitudes de travail à perdre

  • Vous possédez une capacité d’apprentissage fraîchement acquise pendant les études

  • Vos prétentions salariales sont moins élevées que les candidats expérimentés

  • Vos idées sont nouvelles – votre formation est récente

  • Vous avez une grande capacité d’adaptation

  • Vous maîtrisez l’informatique et les nouvelles technologies

  • Votre enthousiasme – vous n’êtes pas un candidat blasé.

 

Comment savoir si l’interviewer vous trouve trop jeune pour le poste ? Soyez attentif aux questions sur votre expérience, votre maturité, votre stabilité ou vos objectifs de carrière. Répondez à ces questions en donnant des exemples concrets de ce que vous pouvez apporter à la société. Décrivez les réalisations qui illustrent votre valeur en tant que futur salarié. Surtout, ne considérez pas votre jeunesse comme un inconvénient. Au contraire, soulignez votre approche actuelle du monde du travail, votre énergie, votre bonne connaissance du marché – tout ce dont l’employeur pourra bénéficier grâce à votre jeunesse.

2) Evitez les pièges

Sachez réagir en toute circonstance lors de votre entretien d’embauche et ne soulignez pas ce qui peut vous porter préjudice.

Ne tombez pas dans les pièges tendus par le recruteur pour vous catégoriser

 Même si vous vous efforcez de répondre de façon positive, l’interviewer peut vous juger trop jeune si vous vous trahissez en tombant dans les pièges typiques de votre tranche d’âge. Soyez vigilant.

 

Valorisez votre parcours et n’exigez pas la lune

  • N’essayez pas de répondre à chaque question le plus rapidement possible

Maintenez un débit régulier. Réfléchissez avant de répondre et n’hésitez pas à demander des éclaircissements. Si vous ne connaissez pas la réponse à une question, dites-le sincèrement ou demandez si vous pouvez revenir à cette question plus tard.

  • Ne minimisez pas l’importance de vos stages et de vos jobs d’étudiants

Travailler à mi-temps ou pendant l’été alors que vous faites vos études est une preuve de maturité. Donnez des exemples de compétences transférables, comme la gestion du temps.

  • Ne décrivez pas vos jobs d’étudiants de façon négative

Ne vous plaignez pas d’avoir fait un travail ennuyeux. Tous les débutants commencent par effectuer des tâches routinières que les autres ne veulent plus faire. Sachez rester à votre place pour mieux saisir votre chance le moment venu.

  • Ne demandez pas tout et tout de suite

Si vous postulez pour un poste d’assistant, ne vous attendez pas à devenir directeur du jour au lendemain. Si l’interviewer vous interroge sur vos objectifs de carrière, soyez réaliste. Ne parlez pas de management à moins d’en connaître avec précision toutes les responsabilités.

3) Savoir répondre aux questions

Vous trouverez ici quelques exemples de questions (et des réponses à apporter) qu’un recruteur peut être tenté de poser à un jeune diplômé ou étudiant.

Exemples de questions souvent adressées aux débutants et jeunes diplômés

Les questions destinées à évaluer votre âge ne sont généralement pas directes. L’interviewer se renseigne parfois par des moyens détournés.

 

Cherchez vous un emploi temporaire ou un emploi à durée indéterminée ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Répondre que vous cherchez un emploi à durée indéterminée et expliquer pourquoi (l’employeur craint que vous ne souhaitiez travailler que quelques mois avant de reprendre vos études et ne veut pas vous former pour rien).

  • Demander si le contrat proposé est à durée déterminée ou indéterminée.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Mentir.

  • Répondre que vous cherchez un emploi temporaire alors qu’on vous propose un contrat à durée indéterminée.

 

Comment avez-vous financé vos études ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Dire que vous avez travaillé à temps partiel et contracté un prêt étudiant pour financer vos études (vous êtes grand et responsable !).

  • Expliquer que ce sont vos parents qui ont financé l’intégralité ou la majeure partie de vos études mais que vous avez optimisé votre parcours universitaire en participant à la vie associative ou à toute autre activité indiquant que vous avez pris votre rôle d’étudiant au sérieux.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Répondre que ce sont vos parents qui ont financé vos études sans rien ajouter pour prouver votre engagement et votre bonne volonté.

 

Aimez-vous les tâches routinières et les horaires réguliers ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Montrer que vous comprenez l’importance des tâches routinières et des horaires réguliers. Elles sont parfois nécessaires.

  • Expliquer en quoi la réalisation consciencieuse de ces tâches routinières vous permettra d’évoluer dans votre carrière.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Répondre par un simple « Oui » (vous devez être capable d’argumenter votre réponse).

  • Répondre « Non ».

 

Quel type de poste recherchez-vous ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Décrire le poste pour lequel vous passez l’entretien.

  • Expliquer en quoi ce poste vous aidera à atteindre vos objectifs de carrière.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Décrire un poste situé bien au-delà de vos compétences et de votre expérience.

 

Pensez-vous que ce type de travail vous plaira ? Pouvez-vous me décrire le fonctionnement du secteur ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Décrire le poste, la société et le secteur en fonction de vos recherches.

  • Montrer que vous avez conscience des exigences du poste et de la société et que vous avez la motivation nécessaire pour les satisfaire.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Dire que vous n’êtes pas sûr que ce travail vous plaise.

  • Faire de simples suppositions.

 

Qu’est-ce qui permet de progresser au sein d’une société ? À votre avis, comment les salariés gravissent-ils les échelons dans cette entreprise ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Expliquer que l’avancement est le résultat d’un développement constant des compétences et d’une grande flexibilité.

  • Citer parmi les qualités nécessaires pour obtenir de l’avancement celles que vous avez mentionnées à votre sujet.

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Dire que la promotion est un dû après une certaine période d’ancienneté.

 

Si vous aviez la possibilité de refaire vos études, quelle filière choisiriez-vous et pourquoi ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Montrer que vous avez du recul par rapport à vos études. Dire que vous choisiriez la même filière mais avec des options plus utiles pour le poste (informatique, par exemple). Ajouter que les options que vous avez choisies vous ont toutefois permis d’acquérir une certaine maturité.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Répondre que vous choisiriez une filière qui n’a rien à voir avec le poste.

 

 

Passage extrait de : Les entretiens de recrutement pour les Nuls

Titre de l’édition américaine : Job Interviews for Dummies

Publié par

IDG Books Worldwide, Inc.

Une société de International Data Group

919E. Hillsdale Blvd., Suite 400

Copyright © 2000 IDG Books Worldwide, Inc.

Pour les Nuls est une marque déposée de International Data Group.

For Dummies est une marque déposée de International Data Group.

Traduction : Anne-Carole Grillot

© Éditions First, 2001 pour l’édition française. Publiée en accord avec IDG Books Worldwide, Inc.

*champs obligatoires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de navigation et faciliter le partage d’informations sur vos réseaux sociaux.
Pour en savoir plus, consulter notre politique d’utilisation des cookies.

FAQ

Consultez notre foire aux questions