DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H à 17H

(+33) 1 46 00 68 98

Seniors : savoir répondre aux questions sur votre âge

L’organisme de formation à distance EDUCATEL vous accompagne au cours de votre projet d’évolution professionnelle.

Outre des formations par correspondance adaptées au secteur que vous ciblez, nous mettons également à votre disposition un ensemble de conseils pour vous faciliter l’étape cruciale de l’entretien d’embauche. Pour donner la meilleure image de vous et ne pas hésiter sur certains aspects pouvant préjudice à votre candidature, nous vous fournissons des éléments afin de répondre à toutes les questions concernant votre âge.

Bien que les employeurs ne soient pas autorisés à poser des questions sur votre âge, certains pensent que cette information est essentielle pour évaluer votre candidature et tentent d’y avoir accès par des moyens détournés. Cette pratique est évidemment outrageante mais si vous êtes quinquagénaire ou près de la retraite, vous ne pourrez pas y échapper. Préparez-vous à valoriser vos expériences professionnelles, à vous montrer dynamique et ainsi à combattre les préjugés pour mieux jouer sur votre image.

1) Combattre les mythes liés aux seniors

Malgré de nombreuses campagnes publicitaires, le recrutement des seniors est délicat : soyez prêt à affronter un par un les préjugés liés à votre âge.

Les préjugés que les recruteurs pourraient avoir à votre égard

Le recrutement des seniors, malgré leurs indéniables qualités, est parfois délicat. Généralement, les difficultés reposent sur plusieurs mythes que vous devrez combattre.

 

Les mythes concernant les seniors que certains recruteurs peuvent émettre :

  • Ils sont moins productifs que les jeunes.

  • Ils sont plus souvent absents que les jeunes.

  • Ils sont intransigeants et inflexibles.

  • Ils s’en tiennent à leurs compétences de départ et sont incapables d’en acquérir d’autres.

  • Ils sont moins motivés que les jeunes.

  • Ils sont incapables de s’adapter aux nouvelles technologies et aux nouvelles façons de travailler.

  • Ils sont forcément « chers ».

 

Mettez vos atouts en avant

Si vous avez de nombreuses expériences à votre actif ou si vous approchez de la retraite, faites le maximum pour combattre ces préjugés. Commencez par soigner votre image[*] et votre tenue vestimentaire pour faire bonne impression. Lorsque vous apparaissez pour la première fois aux yeux de l’interviewer, montrez-vous professionnel, dynamique et confiant. Illustrez les aspects positifs de votre âge aussi bien par vos réponses que par votre comportement. Votre expérience professionnelle a de nombreux atouts. Sachez mettre les vôtres en avant.

 

[*] Lien vers la page « Soigner votre image… pour faire bonne impression »

 

Des exemples d’atouts liés à votre expérience et à votre âge

  • Vous faîtes preuve d’un véritable engagement – ne guettez pas l’heure de sortie

  • Vous possédez une expérience sur le terrain et des compétences spécifiques

  • Votre succès a été prouvé – et les informations sont vérifiables

  • Vous êtes fiable – la maturité développe le sérieux

  • Vous êtes stable – et vous êtes respectueux de l’éthique professionnelle

  • Vos changements d’emploi sont moins fréquents que chez les jeunes

  • Votre formation pour le poste est inutile ou succincte

  • Votre taux d’absentéisme est moins important que chez les jeunes

  • Vos attentes sont réalistes

  • Vous éprouvez de la reconnaissance envers l’employeur.

 

Si vous avez plus de 50 ans, essayez de montrer à l’interviewer que vous avez ces atouts. Racontez des anecdotes qui prouvent ce que vous avancez. Et surtout, donnez de vous l’image d’une personne enjouée et flexible. Associez à cette personnalité rayonnante des exemples concrets de vos compétences et de vos succès. Lors de sa campagne pour les élections présidentielles, le Président américain Ronald Reagan alors âgé de 73 ans s’était montré très convaincant : « Je crois que Moïse avait 80 ans lorsque Dieu lui a confié une mission d’intérêt public. »

2) Evitez les pièges

Apprenez à adopter la bonne réaction, en toute circonstance et particulièrement face à un recruteur plus jeune, lors de votre entretien d’embauche. Ayez la bonne attitude pour valoriser votre candidature.

Ne tombez pas dans les pièges tendus par le recruteur pour vous catégoriser

Même si vous vous efforcez de répondre de façon positive, l’interviewer peut vous juger trop vieux si vous vous trahissez en tombant dans les pièges typiques de votre tranche d’âge. Soyez vigilant.

 

Dépoussiérez vos propos et assumez votre âge

  • Ne regardez pas l’interviewer avec étonnement

N’ayez pas l’air surpris si l’interviewer est une femme, une personne appartenant à une minorité ou un jeune de vingt ans de moins que vous. Soyez prêt à rencontrer une personne de race, de sexe ou d’âge différent du vôtre.

  • Ne vous excusez pas pour votre âge

Peu importe votre âge si vous avez les qualifications requises. Ne le présentez pas comme un handicap.

  • Évitez les expressions qui révèlent votre âge

Par exemple :

• Ne dites pas Quand j’étais jeune ou Lorsque j’ai débuté

• Ne dites pas À l’époque et ne parlez pas du bon vieux temps.

3) Savoir répondre aux questions

Vous trouverez ici quelques exemples de questions, mais surtout des réponses à communiquer pour contrer d’éventuels pièges, qu’un recruteur peut être tenté de soumettre à un senior.

Exemples de questions pouvant être adressées aux seniors lors de l’entretien

Les questions destinées aux personnes expérimentées peuvent être tout aussi indirectes que celles qui sont posées aux débutants. En voici quelques exemples :

 

N’êtes-vous pas surqualifié pour le poste ? Ne pensez-vous pas que vous avez trop d’expérience pour être véritablement satisfait par cette fonction ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Essayer de découvrir ce qui se cache derrière cette question.

L’interviewer pense-t-il que vous êtes surqualifié ou simplement trop âgé ? Est-il convaincu que vous vous ennuierez à ce poste ou que vous demanderez un salaire trop élevé ?

  • Dissiper les craintes de l’interviewer en vous montrant positif et enthousiaste.

  • Expliquer comment vous pouvez évoluer au sein de ce poste.

  • Montrer en quoi votre expérience peut être bénéfique à la société en termes de résolution de problèmes ou d’assistance dans d’autres services.

  • Vérifier que l’interviewer comprend ce qui vous qualifie pour le poste.

  • Si vous devez travailler avec des jeunes, préciser que votre expérience, votre sérénité, votre stabilité et votre fiabilité leur seront utiles.

  • Demander avec tact et sans agressivité : « Qu’entendez-vous par surqualifié ? », « Qu’est-ce qui vous laisse supposer que je suis surqualifié ? » ou « Est-ce mon CV qui vous donne cette impression ? »

Identifier les véritables objections de l’employeur et les réfuter.

  • Ajouter que vous êtes sûr que vous avez beaucoup à apporter à la société. Donner quelques exemples.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Admettre que vous êtes surqualifié (si c’est le cas, peut-être est-il préférable que vous cherchiez un autre emploi).

  • Réfuter les objections de l’interviewer sans avoir cherché à comprendre ce qu’elles dissimulent.

 

Êtes-vous prêt à faire des heures supplémentaires et à travailler le weekend

?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Montrer votre bonne volonté et les efforts que vous êtes prêt à faire.

  • Utiliser des termes illustrant votre motivation et votre dynamisme.

  • Donner un exemple de projet sur lequel vous avez travaillé de longues heures.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Répondre « non ».

 

Pourquoi cherchez vous du travail alors que vous êtes à la retraite depuis trois ans ?

Comment faire un carton avec votre réponse

  • Répondre que vous n’avez pas pris votre retraite mais quelques années de repos pour vous ressourcer et vous régénérer.

  • Parler de votre vie active de façon positive et montrer que vous êtes impatient de la reprendre.

  • Décrire les nombreux projets auxquels vous avez participé pendant cette période intermédiaire.

  • Décrire ce que vous pouvez apporter à la société.

 

Comment faire un flop avec votre réponse

  • Dire que vous avez besoin d’argent.

  • Vous plaindre de vous ennuyer.

 

----

Bon à savoir

 

L’âge et le salaire : 2 obstacles au recrutement des seniors

Si les employeurs accordent rarement un entretien à un senior, c’est essentiellement pour des raisons financières. Si vous avez plus de 60 ans, ce que vous pouvez apporter à la société passe au second plan pour lesdites raisons. À qualifications égales, vous ne faites donc pas le poids face aux candidats plus jeunes.

 

La démographie inverse la tendance

Cela étant, la démographie évolue en faveur des seniors, qui souffrent de discrimination sur le marché du travail. Au cours de cette décennie, les baby boomers vont prendre leur retraite mais les jeunes seront trop peu nombreux pour les remplacer. Malgré l’immigration et l’augmentation de la productivité, le manque de main-d’oeuvre se profile à l’horizon.

La génération des baby boomers est si imposante que ses membres ont toujours eu une grande influence sur la société – leur entrée dans la tranche des 50-65 ans ne manque pas de nous le rappeler. Tout au long de leur vie, les baby boomers ont marqué le siècle, du développement des universités à la montée en flèche de l’immobilier. Ils représentent une main-d’œuvre importante, qui menace de faire cruellement défaut au sein des générations suivantes. Les employeurs sont donc susceptibles de réviser leur politique qui tend à dévaloriser et à discréditer les seniors.

 

Le travail temporaire

Comme les découvertes dans le domaine médical, qui semblent toujours arriver trop tard, le manque anticipé de main-d’oeuvre ne vous aide pas beaucoup pour le moment. Mais, dans l’immédiat, vous pouvez faire appel aux sociétés d’intérim pour effectuer des missions temporaires.

Certains organismes à but non lucratif accueillent également plus volontiers les seniors. Renseignez-vous à votre agence pour l’emploi ou dans votre bibliothèque.

 

 

<Passage extrait de : Les entretiens de recrutement pour les Nuls

<Titre de l’édition américaine : Job Interviews for Dummies

<Publié par

<IDG Books Worldwide, Inc.

<Une société de International Data Group

<919E. Hillsdale Blvd., Suite 400

<Copyright © 2000 IDG Books Worldwide, Inc.

<Pour les Nuls est une marque déposée de International Data Group.

<For Dummies est une marque déposée de International Data Group.

<Traduction : Anne-Carole Grillot

© Éditions First, 2001 pour l’édition française. Publiée en accord avec IDG Books Worldwide, Inc.

*champs obligatoires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques de navigation et faciliter le partage d’informations sur vos réseaux sociaux.
Pour en savoir plus, consulter notre politique d’utilisation des cookies.

FAQ

Consultez notre foire aux questions